Environnement

Vous pensiez connaitre...

...le sentier du Littoral ? 5 révélations inattendues.

Avec une vue imprenable sur le Cap d’Antibes et la Méditerranée, le Sentier du Littoral est l’une des plus belles promenades de la Côte d’Azur. De la plage de la Garoupe à la villa Eilenroc ou inversement, il vous conduit autour du Cap à la découverte de paysages qui recèlent bien des secrets…

Les pins et les oliviers séculaires bordent le sentier, qui se faufile au plus près des richissimes demeures bordées de parcs et de jardins majestueux. À partir de là, un chemin dessiné vous mènera tout droit à la splendide villa Eilenroc, autrefois demeure de Mrs L.D. Beaumont. Ce sentier également connu sous le nom de Chemin des Douaniers, ou Sentier de Tire-Poil, propose un tracé sinueux mais sécurisé. Il vous conduira au bord de merveilleuses criques, d’où vous pourrez contempler le parc de 11 hectares de la villa Eilenroc.

Bien des curiosités vous attendent le long de cette balade autour du Cap d’Antibes : 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur le Sentier du Littoral……

1. Tire-Poil ou Tire-Poisson ?

Sentier SentierLittoral c Sentier SentierLittoral c

Le Chemin de Tire-Poil court de la plage de la Garoupe jusqu’à l’anse de l’Argent Faux, baie paradisiaque à l’eau turquoise. Son nom vient du provençal « tirapeou », quand les Antibois désignaient ainsi le chemin qui menait à la pointe de Tira-Peou. Pour autant, la signification de ce surnom reste mystérieuse…
Le mot provençal « peou » peut être traduit par plusieurs termes, qui font changer le nom du sentier du tout au tout, allant de Tire-Poil à Tire-Poisson !
D’un côté, la traduction la plus connue : « peou » donnerait en français peau ou poils. Le mot pourrait se rapporter à la bardane qu’on trouve dans le sud de la France, nommée « tira-peous » en provençal, et que les enfants s’amusaient à accrocher dans leurs cheveux pour se taquiner. Autre possibilité : avec les embruns et les vagues portés par l’air marin, les rochers qui bordent le Sentier du Littoral ont été peu à peu déchiquetés. Ainsi, leur forme rappelle celle de poils hérissés sur la peau, comme dressés par le vent méditerranéen qui souffle sur le Cap.
Au contraire, certains pensent que peou serait une déformation de «pei», abrégé de «peissoun», le poisson. L’endroit serait donc idéal pour une pêche fabuleuse, avec les nombreux bancs de poissons qui passent par les petites criques à côté du sentier. Tire-Poil ou Tire-Poisson, le chemin des Douaniers a dans les 2 cas un surnom bien curieux !…

2. Rencontre royale inattendue…

Sentier Dauphins c Sentier Dauphins c

Le Cap d’Antibes est un site particulièrement riche en espèces aquatiques, grâce à la bonne courantologie de l’espace maritime qui l’entoure. Lors de votre périple sur le Sentier du Littoral, n’hésitez pas à vous poster vers l’anse de l’Argent Faux et ouvrez grand vos yeux : les larges rassemblements d’oiseaux près du littoral pourraient vous réserver une belle surprise… Chasse aux jeunes thons ? Une réunion de goélands pourrait signifier la présence d’un animal bien plus charismatique : le dauphin ! Les habitués racontent qu’il n’est pas rare de voir passer ces cétacés joueurs à seulement 300m du sentier. La clé pour les rencontrer? Essayez d’arriver tôt le matin ou en début de soirée, quand l’air est plus frais : les dauphins vous attendront peut-être au large des criques antiboises… Dernière précision : il s’agit de dauphins bleu et blanc, nommés « Stenella cœruleoalba ». Si vous êtes chanceux, vous pourrez même en apercevoir plusieurs : les membres de cette espèce se déplacent d’ordinaire par groupes de plus de 10 dauphins !

3. L’oiseau le plus rapide au monde pique sur le Cap…

Sentier Faucon c Sentier Faucon c

Depuis 2016, Antibes Juan-les-Pins est en charge de la gestion du Sentier du Littoral, et met en place des programmes de protection du patrimoine naturel exceptionnel de ce site. Grâce à un inventaire floristique, on a découvert que le sentier abrite pas moins de 6 espèces protégées dotées d’habitats Natura 2000 !
Pour éviter que les promeneurs piétinent par mégarde une de ces variétés végétales, des brise-pas en bois ont été installés autour des zones où les espèces rares s’épanouissent. Elles peuvent donc prospérer en harmonie avec les visiteurs du Sentier qui constitue désormais l’environnement rêvé pour un certain oiseau majestueux…
La saison dernière, c’est un couple de faucons pèlerins qui a fait son grand retour sur le Cap d’Antibes ! Le faucon pèlerin est réputé pour être l’oiseau le plus rapide au monde quand il attaque en piqué. Nichés dans les falaises de calcaire de la côte, ces 2 rapaces volent souvent aux alentours de la villa Eilenroc, d’où certains ont eu la chance de les admirer… Preuve s’il en est que la faune et la flore reprennent aujourd’hui leurs droits, pour le plus grand plaisir des promeneurs…

4. Des sculptures forgées par le vent !

Sentier ArbreAnamomorphose c Sentier ArbreAnamomorphose c

Au détour de votre parcours sur le Sentier du Littoral, vous pourriez tomber nez-à-nez avec des végétaux bien étranges… Le vent apporté par la Méditerranée sur le Cap d’Antibes a un impact étonnant sur la croissance des arbustes qui bordent le sentier : il sculpte leur tronc ! Au lieu de trouver des arbres à la forme ordinaire - centrés et droits – on découvre sur le site des végétaux plissés par les courants des vents dominants.
Ainsi, le port des arbres s’adapte au sens du souffle, ce qui le rend pour le moins original. Dans le cas du Sentier du Littoral, les arbustes touchés par « l’anémomorphose » revêtent un port en drapeau : leurs branches rassemblées d’un seul côté du tronc constituent une sorte de pavillon flottant dans les airs. À plusieurs endroits, les pins d’Alep s’entrelacent au-dessus du sentier, portés par des vents de directions opposées, et forment des arches qui ombragent le chemin des marcheurs. Une haie d’honneur rafraîchissante, que demander de mieux ?

5. Un sentier hanté par des sorcières ?

Sentier Griffes sorcieres c Sentier Griffes sorcieres c

Le sentier du Littoral hanté par des sorcières ? La « Griffe de Sorcière» est une espèce végétale venue d’Afrique du Sud. Réputée pour ses belles fleurs roses et ses feuilles charnues, elle a néanmoins l’inconvénient d’être particulièrement envahissante. Sur le Sentier du Littoral, cette plante rampante étouffe la végétation naturelle endémique. Sa capacité à se propager sur les terres littorales est colossale : chaque fruit contient en moyenne 700 graines ! Transportées par les animaux qui s’en nourrissent, ces graines germent ensuite un peu partout et remplacent peu à peu les espèces rares du site.
Il est donc primordial de ne pas en planter soi-même à proximité du Cap ! Avec la pollinisation, les « Griffes de Sorcière » sont transportées en un temps record sur le sentier, et affaiblissent les espèces protégées. D’autant plus que pour déterrer cette plante envahissante de manière efficace, il est nécessaire de l’arracher à la main. Cet été, un chantier jeune mené sur le Sentier a permis de retirer pas moins de 25 tonnes de « Griffes de Sorcière », qui menaçaient d’étouffer la végétation endémique du site !

 

Infos pratiques

  • Départ sur le parking de la Garoupe. Côté Eilenroc, le départ de la balade est matérialisé à l’entrée de l’avenue Beaumont.
  • Marche Niveau : Moyen. Distance : 4 km. Durée : 2h.
  • Prévoir des chaussures de sport et de quoi s’hydrater.
  • Sentier fermé en cas de pluie ou de vent.
  • Pour visiter la Villa Eilenroc se renseigner au préalable au 04 93 67 74 33

Origine du nom Tire-Poil d’après Jacques Magherini «Les rues d’Antibes : Juan-les-Pins, Le Cap : histoire et anecdotes».

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris