Environnement

Les secrets de la Garoupe

5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur la Garoupe.

Faire le tour du phare, admirer les ex-voto de la célèbre chapelle Notre-Dame-de-la-Garoupe et, pourquoi pas, emprunter le chemin du Calvaire le temps d’une promenade… Après l’anse de l’Argent-Faux, dans le cadre des rendez-vous des «Incontournables» du samedi, nous vous proposons une balade revigorante sur le site de la Garoupe… L’endroit offre une vue panoramique sur la Côte-d’Azur, de Cannes à Menton, en passant par l’arrière-pays et les Pré-Alpes.

Enclave sauvegardée au cœur du Cap d’Antibes, le patrimoine historique et naturel de la Garoupe avec son bois de 9 hectares compte parmi les mieux préservés du littoral. Mais derrière ce paysage exceptionnel se cachent bien des curiosités : 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur la Garoupe…

1. Qui a donné son nom à la Garoupe ?

Camelee C Camelee C

Ce qui fait de la Garoupe un espace boisé unique, ce sont ses espèces rares. Parmi celles-ci, la «Camélée à trois coques», surnommée «Garoupe» dans la région a trouvé sa place entre les chênes verts matures, caractéristiques du Domaine Notre-Dame. Cet arbrisseau aux feuilles vertes aime les territoires arides et rocailleux, comme celui du Cap d’Antibes. Entre mars et juin, il donne de petites fleurs jaunes à trois ou quatre pétales et en été des fruits rouges formant trois coques. Mieux vaut éviter de les croquer… ils ont de fortes propriétés purgatives !
Depuis 2004, la Camélée à trois coques figure parmi les espèces protégées du Sud-Est. D’ailleurs, elle s’est tellement bien acclimatée au terroir antibois que c’est le bois de la Garoupe qui recèle désormais la plus belle collection de cette espèce ! Du coup, du bois ou de la plante, difficile de dire lequel a donné son nom à l’autre…

2. Pourquoi les marins n’ont pas le droit de se chausser ?

garoupe 2 3 C garoupe 2 3 C

Haut lieu spirituel du littoral, la chapelle de la Garoupe est classée à l’inventaire des monuments historiques et contient une prestigieuse collection d’ex-voto. La ville d’Antibes s’est d’ailleurs vue attribuer en 2017 les «Rubans du Patrimoine» pour la restauration de la chapelle et de son bâtiment conventuel. À l’intérieur se trouvent deux nefs, dont une dédiée à Notre-Dame de Bon Port, protectrice des marins et des pêcheurs. Le magnifique retable datant de 1710, œuvre du maître sculpteur Joseph Dolle a fait l’objet d’une belle restauration. Chaque été, le premier jeudi de juillet, la statue de la Vierge est portée en procession par 10 marins pieds nus jusqu’à la Cathédrale d’Antibes, où elle est célébrée et bénie. Mais pourquoi les marins doivent-ils se déchausser ?
En réalité, au cours des premières processions de Notre-Dame de Bon Port, les marins marchaient pieds nus afin de faire pénitence. Cette tradition millénaire a été perpétuée au fil des années, même si les marins ne se déchaussent plus vraiment pour expier leurs fautes… C’est pourquoi, encore aujourd’hui, les 10 hommes qui descendent la statue de la Vierge jusqu’à la Cathédrale ne portent jamais de souliers pendant la procession.

3. La nuit où les bijoux de la Vierge ont failli disparaître…

Garoupe 1 C Garoupe 6 C

La descente de la Vierge jusqu’à la Cathédrale est la plus ancienne procession d’Europe : les marins portent la Madone sur leurs épaules depuis l’an 1016. Mais le rituel ne va pas toujours sans encombre…
Dans la nuit du 7 au 8 Juillet 1980, la Corporation des Marins d’Antibes a déjà paré la Vierge de son manteau brodé d’or et de ses bijoux, afin de la remercier de sa protection en la Cathédrale de l’Immaculée Conception. C’est le moment que choisit une équipe de brigands pour tenter de dérober les somptueux bijoux de la Sainte-protectrice. Ils s’introduisent discrètement dans la Cathédrale et se rapprochent doucement de la statue… Quelle n’est pas leur surprise lorsqu’ils découvrent que la Vierge ne porte plus ses bijoux… et que la police les attend à la sortie de la Cathédrale !
Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que les bijoux de la Vierge ne restent jamais sur la statue sans protection et sont bien évidemment conservés en lieu sûr…

4. Pourquoi il est plus facile de tomber amoureux à la Garoupe !

Garoupe 3 C Garoupe 3 C

À deux pas de la majestueuse Chapelle de la Garoupe, se trouve un joli petit oratoire à peine dissimulé par les branches des oliviers du bois… La coutume veut que les nouveaux mariés s’y rendent après la cérémonie, afin que leur union soit protégée. « Pourquoi donc ? », demanderez-vous ! Et bien ce petit sanctuaire est mieux connu sous le nom de Notre-Dame des Amoureux.

À l’intérieur, on peut distinguer des personnages : ce sont les « Amoureux » de Peynet. L’artiste les avait créés en 1942, sous les traits d’un violoniste et de sa femme. Un demi-siècle plus tard, le créateur accepte de les installer sur la Garoupe.
Les personnages de Peynet s’attellent depuis lors à la protection des couples qui viennent les visiter. On comprend mieux pourquoi on peut croiser autant d’amoureux à Antibes !

5. Un édifice tenu au secret…

Garoupe 1 C Garoupe 1 C

On pourrait croire que le sémaphore de la Garoupe, érigé entre 1861 et 1863, est un bâtiment inoccupé... Il n’en est rien ! C’est en réalité un lieu hautement stratégique de la Marine Nationale. Sur place, un détachement de 10 militaires effectue une surveillance permanente de l’espace aérien, terrestre, et surtout maritime. En effet, cette base armée 24h/24h remplit des missions militaires de Marine, grâce à une vue panoramique à 360° depuis le point culminant de la Garoupe. Il s’agit avant tout de repérer toute activité anormale sur le territoire, mais aussi d’assister les pouvoirs publics pour la prévention de la pollution, la sauvegarde des ressources naturelles ou encore la conservation du patrimoine.
L’équipe affectée au bâtiment, dirigée par le Maître-Principal Frédéric, opère un suivi minutieux des situations périlleuses grâce à des radars et d’imposantes jumelles binoculaires. Pour l’année 2017, 50 bateaux en détresse ont été signalés au CROSS MED, soit presque 1 signalement par semaine !
Le sémaphore est aujourd’hui un édifice ultra-protégé qu’il est impossible de visiter pour des raisons évidentes de sécurité, mais qu’on peut tenter d’apercevoir en se baladant du côté du phare de la Garoupe…

 

Infos pratiques

Jusqu’au 15 septembre : Chapelle et snack ouverts du mardi au dimanche de 10h à 18h.

Boutique ouverte du mardi au dimanche, l’après-midi en semaine et toute la journée le week-end.
Apéritif tous les vendredis et samedis jusqu’à 20h30

+ d’infos au 04 93 61 35 87

Sanctuaire de la Garoupe : 635, Chemin du Phare, Cap d’Antibes.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris