Environnement

Les rues du Vieil Antibes

Après un bain rafraîchissant sur la plage de la Gravette, les ruelles de la vieille ville vous accueilleront à bras ouverts pour des balades mémorables.

Empruntez donc la Porte Marine, qui fut pendant plusieurs siècles le seul accès possible du port vers la ville, et plongez dans le dédale des rues du Vieil Antibes.

Vous pourrez découvrir l’architecture typique d’Antibes, le tout dans un décor splendide. Les gourmands (et les gourmets !) ont rendez-vous au Marché Provençal qui déroule ses étals chaque matin sur le Cours Masséna. C’est un véritable festival des saveurs, des parfums et d’accents proposés par les producteurs locaux. Mais n’oubliez pas de déguster une part de socca ou de pissaladière. Le soir, place aux artisans…

A quelques pas, la rue Sade et ses petits commerces vous emmèneront jusqu’à la Place Nationale pour finir la journée en écoutant un concert sous le kiosque ou en appréciant une glace bien rafraichissante…

Du reste, la flânerie dans les ruelles du Vieil Antibes vous réserve bien des surprises : zoom sur quelques secrets de la vieille ville…

1. Silence...

Tout d’abord, empruntez la Rue Saint Bernardin ou la Rue du Docteur Rostan pour découvrir la Chapelle Saint-Bernardin. Cette église de style gothique a été construite au XVIème siècle pour accueillir la Confrérie des Pénitents Blancs de St Bernardin.

Il est possible de voir, sur le fronton côté rue Rostan, quatre bas-reliefs représentant les pénitents blancs de Saint-Bernardin en cagoule ainsi qu'une tête de Lucifer au-dessus du portail d'entrée. La porte latérale, située rue Saint-Bernardin, comporte deux panneaux de bois sculptés dans la masse. Lorsqu'en 1580 une terrible épidémie de peste frappa Antibes, les survivants reconnaissants offrirent à l'église cette porte datée du 20 mars 1581. La confrérie disparut à la révolution française.

Récemment rénovée, la chapelle accueille désormais offices, expositions et concerts (Festival d’art sacré ou Lundis du Conservatoire par exemple). A l’intérieur, un riche ensemble de fresques est visible : les fresques d’origine du XVIème siècle sont situées dans l’abside et sur le mur sud tandis que les autres sont du XIXème siècle.

Entrée libre. Ouverte le mercredi de 10h à 12h et le samedi de 9h à 13h et de 14h à 17h.

2. Couleurs

Ensuite, pourquoi ne pas vous rendre dans les ruelles du Haut et du Bas Castelet de la Commune libre du Safranier. Il existe à ce jour une centaine de communes libres en France, depuis celle du Vieux Montmartre jusqu'à celle du Safranier. Cette commune libre fut créée en 1966 afin de conserver et perpétuer les traditions locales. Chaque année, de nombreuses fêtes y sont organisées : fêtes des Mais, des vendanges en septembre, de la châtaigne en novembre, et de la bûche en décembre sans oublier les bals Populaires et le National de boules carrées organisé le 14 juillet.

Le premier maire de la Commune fut Louis Pretazzini de 1966 à 1996, puis Zézé Marconi de 1996 à 2014 et enfin l’actuel Noel Degliesposti.

Au-dessus de la place du Safranier, figure une plaque commémorative rappelant le séjour du poète grec Nikos Kazantzakis qui rédigea toutes ses œuvres majeures dont son roman son roman Alexis Zorba, adapté au cinéma sous le titre Zorba le Grec.

3. Histoire

Enfin, dans la rue de l’Horloge se trouvait une tour, dite tour de l’Horloge, bâtie en 1516 sous Gaspard Grimaldi, seigneur d'Antibes. Elle fut détériorée pendant le siège de 1746-1747. Elle fut détruite en 1828 lors de la construction de l’Hôtel de Ville.  Au numéro 8 de cette rue, une plaque rappelle le souvenir de Jean-Hippolyte Mariejol, né le 22 mai 1855 à Antibes et mort le 18 juin 1934 à Antibes, était un universitaire et historien français, spécialiste des XVIe et XVIIe siècles. La place située devant le musée Picasso porte d’ailleurs son nom.

Mais le Vieil Antibes recèle encore d’autres secrets, alors n’hésitez pas à vous promener dans ses rues pour découvrir ses trésors…. 

4. Saveurs

Mais le Vieil Antibes recèle encore d’autres secrets, alors n’hésitez pas à vous promener dans ses rues pour découvrir ses trésors…

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris