Argent Faux ?

Argent Faux ou Faux Argent, une baie paradisiaque au Cap d’Antibes

Plongeon rafraîchissant au cœur du Cap et de ses légendes pour ce premier rendez-vous des samedis de l’été avec les sites «Incontournables» d’Antibes Juan-les-Pins

Anse 02cPlus connue sous le nom de « Baie des Milliardaires », l’Anse de l’Argent-Faux est située au pied de la Villa Eilenroc, au Cap d’Antibes.

Site exceptionnel, c’est un lieu idéal pour des pique-niques et baignades dans une eau turquoise. Mais laissons plutôt le poète Paul Arène nous le décrire : «Le plus beau d’Antibes, c’est son cap incomparable où vous trouvez de quoi ? De tout ; des myrtes verts jusqu’au rivage, des pins parasols pour la sieste, et des rochers découpés, et des criques, et des calanques tellement riches en poissons que, à certains jours, de voir ce grouillement d’écailles, on jurerait que le fond de la mer est pavé d’argent.».

Les visiteurs qui ont la chance de connaître ce lieu unique prennent en général le temps de le découvrir à pied après une marche de 3km, sur le sentier du Littoral au départ de la Garoupe. Par beau temps la mer à cet endroit offre des reflets d’argent qui pourraient expliquer l’origine du nom de cette baie. Ainsi, l’anse de l’Argent Faux aurait révélé tous ses secrets…

Anse 02l

L’autre légende du Faux-Argent…

Nous sommes en 1730. La belle Hélène a 20 ans et un amant qu’elle aime à la folie. Un soir qu’elle prend le frais sur les remparts, quelle n’est pas sa surprise d’entendre dans la nuit la voix de son Francis bien aimé, qu’elle croyait à la pêche et qui parle à voix basse avec une femme. Folle de jalousie, elle le voit s’enfoncer dans la nuit, décide de le suivre avec son chien, et se retrouve au fin fond du Cap, à l’entrée d’une caverne de bien mauvaise réputation : on raconte qu’on y voit, certaines nuits, des ombres étranges.

Anse 01cMorte de trouille, elle entre dans la grotte et débouche dans une grande salle, une vraie fournaise. Devant elle, des hommes font couler des métaux en fusion, tandis que d’autres écrasent sur des enclumes des lingots de métal. Ils font de la fausse monnaie ! Parmi eux, Francis. Bouleversée, elle pousse un cri. Surpris, les faux-monnayeurs se ruent sur elle pour lui régler son compte. Hélène heureusement, a le temps de s’expliquer en sanglotant. Elle apprend que la femme aperçue avec Francis n’est qu’une complice chargée d’écouler la fausse monnaie. Alors, elle jure de se taire, mais doit sacrifier immédiatement le pauvre chien qui connaît la route maintenant.

Hélas, à quelques temps de là, le secret est découvert, Francis et ses complices condamnés à être roués en place publique. La veille de l’exécution, Hélène réussit à s’introduire dans son cachot. C’est une ombre pathétique et effondrée qui en ressort. A l’heure du supplice, le bourreau dénude le condamné. Surprise ! En lieu et place de Francis, une belle jeune fille ! Vous l’aurez compris, Hélène avait pris la place de son amant. La foule implora sa grâce et l’obtint, mais ne put empêcher sa condamnation aux galères à perpétuité.

On ne la revit plus jamais à Antibes, pas plus d’ailleurs que son Francis. Le jeune pêcheur s’était réfugié en Angleterre, où il épousa une vieille Anglaise chafouine, mais suffisamment fortunée pour lui faire oublier ses amours d’antan.

C’est cette légende, à la morale douteuse (!), qui aurait donc donné son nom à l’Anse du Faux-Argent, que l’usage, avec le temps, a transformé en Anse de l’Argent-Faux. On l’appelle également la « Baie des Milliardaires », lieu de rendez-vous des yachts prestigieux !

Merci à Renaud Dumenil (Antibes de A à Z).

Anse 01  Anse 02c

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris