fbpx
Situé sur la presqu'île Saint-Roch, le Fort est bâti sur un rocher culminant à 26 mètres au-dessus du niveau de la mer
Son chemin de ronde s'élève à 43 mètres et offre une vue panoramique à 360 degrés. Le Fort est entouré d'un parc protégé de 4 hectares à la faune et la flore typiquement méditerranéenne. Ce parc est la propriété du Conservatoire du Littoral et se trouve intégré au projet Natura 2000.
 
Une vocation militaire...
Construit sur ordre du Roi de France Henri II dans la deuxième moitié du XVIe siècle, le Fort Carré sert à l'époque aussi bien de sentinelle pour la frontière toute proche avec le Comté de Nice que de poste de défense pour Antibes, dernier port français avant cette frontière. Opérationnel dès 1585, le Fort Carré a connu sa première attaque en 1592, contre l'armée du Duc de Savoie. Sensiblement amélioré à la fin du XVIIe siècle par Vauban, le Fort demeure un site stratégique jusqu'au XIXe siècle.

Lorsque Nice est rattachée à la France en 1860 et que la frontière recule, le bâtiment est déclassé militairement et les soldats le quittent au profit de casernes plus modernes construites au pied du Fort Carré. C'est dans ces casernes que l'Armée installe, après la Seconde Guerre Mondiale, un centre de formation sportif militaire de haut niveau, mené par du personnel de l'École de Joinville. Le Fort Carré est ensuite cédé par l'Armée au ministère des Sports en 1967, en même temps que toutes les installations sportives et les casernes militaires.

...transformé en musée
Classé Monument historique en 1938, restauré par les bénévoles du Club du Vieux Manoir entre 1979 et 1985, le Fort Carré est finalement racheté par la Ville d'Antibes Juan-les-Pins en 1997 et ouvert, en 1998, à tous ceux qui rêvaient de découvrir sa passionnante architecture et son environnement préservé.
 
Resté fermé au public jusqu'à cette date, le site même du Fort Carré bénéficie, alors, d'un écosystème riche, varié et protégé. Les travaux de réhabilitation entrepris par la Ville d'Antibes Juan-les-Pins ont fait en sorte de respecter cette faune et cette flore. Ainsi, tout au long de la promenade réaménagée, les visiteurs peuvent contempler le magnifique point de vue sur la vieille ville ou profiter du panorama sur la mer et rencontrer rossignols ou tourterelles, hérissons, écureuils et même renards roux. Les promeneurs et amateurs de botanique peuvent admirer les nombreuses variétés d'arbres, arbustes, plantes et fleurs et, ainsi, jouir des senteurs de la mauve des bois, des centaurées ou des liserons.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris